Plus de rigueur dans le fonctionnement

Plus de rigueur dans le fonctionnement des services fiscaux et changement de régime pour 2018

«En 2017, la Direction Générale des Impôts a pu augmenter le taux de pression fiscale de 0,5 point. Pour cette année 2018, nous allons pousser les obectifs encore plus loin. Une hausse supplémentaire d’environ 232 milliards Ar est attendue soit une prévision de recettes de 2735 milliards Ar». Le Directeur Général des Impôts, Razafindrakoto Iouri Garisse n’y est pas allé par quatre chemins pour annoncer les travaux qui incombent aux agents du fisc réunis pour le colloque national qui s’est déroulé les 24-25 janvier 2018 à l’Hôtel Carlton. Ainsi, «plus de rigueur dans le fonctionnement des services fiscaux est attendu», ajouta t-il. Un message adressé aux 14 Directeurs Régionaux des Impôts, des 24 Chefs des Services Régionaux des Entreprises, des 101 Chefs de Centres Fiscaux et des inspecteurs et autres responsables répartis dans toute l’île.

Pour sa part, Mme le Ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, n’a pas manqué de rappeler lors de son discours que la DGI a largement dépassé ses objectifs pour l’année 2017. «Avec les nouvelles dispositions fiscales mises en place, la DGI a pu atteindre et dépasser les prévisions» a-t-elle lancé. Elle a par ailleurs exhorté les agents du fisc à faire respecter la loi en vigueur avec une attention particulière sur quatre secteurs d’activités en l’occurrence le secteur des mines, de la forêt, de la pêche et de la vanille.
A travers la Loi de finances 2018, un effort important de mobilisation des recettes fiscales a été demandé à la Direction générale des impôts. En effet, le niveau d’accroissement recettes au titre de 2018 est de l’ordre de 23% par rapport à l’année 2017 alors que ce taux est en moyenne de 16% pour les années antérieures.

Différents thèmes ont été abordés entre autres: les priorités de la Direction générale des impôts suivant les grandes lignes de la Loi de finances 2018, les nouvelles dispositions contenues dans la loi de finances 2018, les modalités d’application des nouvelles dispositions fiscales de la LF 2018. L’appropriation des nouvelles dispositions prévues par la LF 2018 particulièrement le changement en matière de régimes fiscaux ainsi que le renforcement de capacité des agents dans la gestion de l’augmentation du portefeuille de TVA sont primordiaux dans l’atteinte de la prévision de recette au titre de 2018.

L’objectif général du colloque consistait à sécuriser les recettes fiscales et de ce fait augmenter le taux de pression fiscale. Spécifiquement, il s’agit:

  • d’harmoniser l’application des nouvelles dispositions fiscales de la loi de finances 2018 à Madagascar et notamment suite au changement de régimes fiscaux en matière de TVA et d’Impôt synthétique
  • de sensibiliser les bureaux fiscaux sur les mesures à prendre afin de mieux sécuriser la recette pour les nouveaux assujettis à la TVA,

Ce colloque revêt un caractère particulier puisque la Banque Africaine de Développement (BAD) a financé ces deux jours à travers le Projet d’appui à la Gouvernance Institutionnelle (PAGI) dans sa composante 1 du projet a comme objectif l’«Amélioration de la mobilisation des ressources publiques et systèmes de contrôle»
Source Akon’ny Hetra Mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nr Consult 2019